blockchain-presentation

La blockchain, cette technologie de stockage et d’échange d’informations récente, peu comprise, mérite une petite présentation simple pour enfin l’apprivoiser et peut être l’adopter ! 

Dès 1976, Friedrich Hayek, prix nobel d’économie, remet en question la prérogative de l’état de battre la monnaie. Précurseur, il imagine les bases idéologiques de la technologie blockchain et des crypto-monnaies qui lui sont associées.

1 – Présentation de la blockchain : définition 

La blockchain (dont la traduction en français est chaîne de blocs) est une technologie qui permet de stocker et de transmettre des informations de manière transparente, sécurisée et sans organe central de contrôle (état, banque centrale).

On peut assimiler la « chaîne de blocs » à un grand livre des comptes planétaire, public, anonyme et infalsifiable. Elle ressemble à une grande base de données qui contient l’historique de tous les échanges réalisés entre ses utilisateurs depuis sa création.

La blockchain peut se décliner de plusieurs façons :

  • dans le cadre de transfert de monnaies, titres, actions…)
  • pour assurer une meilleure traçabilité d’actifs et produits
  • afin d’automatiser l’exécution de contrats (les « smart contracts« ).

Si vous êtes plus inspiré par le vivant, imaginez une chaîne d’ADN dans laquelle les informations sont enregistrées… La blockchain a un fonctionnement similaire !

2 – Présentation des origines de la technologie Blockchain : Pourquoi a-t-elle émergé ?

La plus grande particularité de la blockchain est qu’elle est décentralisée, c’est-à-dire qu’elle n’est pas hébergée par une partie des utilisateurs. Il n’y a aucun intermédiaire, pour que chacun puisse vérifier lui-même la validité de la chaîne.

Les informations contenues dans les blocs (transactions, titres de propriétés, contrats…) sont protégées par des procédés cryptographiques. Ceci empêche les utilisateurs de les modifier a posteriori. C’est donc un système démocratique et non régulé.

A l’origine, ses créateurs l’ont imaginé pour offrir une alternative au système financier et monétaire actuel. Ils souhaitaient offrir aux citoyens un nouvel outil planétaire pour échanger de gré à gré.

3 – Quel rapport avec le Bitcoin ?

Le Bitcoin est uniquement l’un des nombreux usages de la technologie blockchain.

Bitcoin est né en 2008 par un inconnu ou un groupe d’inconnus dont le pseudonyme est Satoshi Nakamoto. Il désigne à la fois un protocole de paiement sécurisé et anonyme et une crypto-monnaie. N’importe qui peut accéder à cette blockchain (elle est publique, donc ouverte à tous) et donc utiliser des bitcoins. Au préalable, il suffit de s’identifier via un portefeuille virtuel. La crypto-monnaie permet d’acheter des biens et services et d’être échangée contre d’autres devises. C’est donc une monnaie au même titre que les autres.

Le système sécurisé est organisé de telle sorte qu’il faudrait contrôler plus de 50 % de la puissance de calcul de tous les ordinateurs qui enregistrent “les blocs” dans le monde pour arriver à modifier un bloc sans l’accord de tous. 

De plus, Bitcoin possède 2 spécificités qui lui confère pour certains le nom d’or numérique

  • sa rareté car seuls 21 millions de Bitcoin seront générés en tout
  • le fait que son ou ses créateurs ne sont pas connus et ne pourront donc pas être influencés pour faire “évoluer” le protocole de fonctionnement de cette blockchain.

4 – En quoi consiste la blockchain Ethereum ?

La blockchain Ethereum est devenue aussi populaire que le Bitcoin. Elle a été créée en 2014 et Ethereum utilise sa propre crypto-monnaie : l’ether. Ethereum va plus loin que Bitcoin dans les applications proposées par cette Blockchain. 

Elle permet de conclure des « smart contract » ou contrats intelligents. A terme, nombreux sont les acteurs qui pensent que ces “smart contract” offriront une alternative à nos droits de propriété actuels et révolutionneront nos services actuels de banque, d’ assurance, mais aussi les professions juridiques.

De plus, Ethereum est en phase de mutation technologique et devrait proposer prochainement sa version 3.0 qui permettra de revoir les modalités de validation du système et d’en réduire la consommation énergétique.

5 – Présentation des principaux intérêts de la technologie blockchain

  • La rapidité des transactions car la validation d’un bloc ne prend que quelques secondes à quelques minutes, elle est réalisée partout dans le monde avec une connexion internet.
  • La sécurité du système est assurée par le fait que la validation est effectuée par un ensemble d’utilisateurs différents, qui ne se connaissent pas. 
  • Les coûts de transaction faibles car les échanges sont réalisés par des protocoles informatiques automatisés.
  • L’accès possible pour n’importe quel citoyen de la planète à des services financiers et d’échange monétaire.

6 – Où en sommes-nous du déploiement ?

Vous l’aurez compris, il n’y a pas une blockchain mais des chaînes de blocs. Il y a aujourd’hui plus de 700 crypto-actifs négociables et nous n’en sommes qu’au début du déploiement de ces technologies !

En effet, les blockchains sont des mondes, comme des organismes vivants dans lesquels tous les jours naissent de nouveaux projets et de nouvelles solutions. 

De nombreux états et entreprises ont commencé à l’utiliser officiellement et d’autres sont en train d’étudier la manière de s’emparer des ces technologies. 

Pour illustration, les Etats-Unis ont annoncé être en train d’étudier la création d’une monnaie numérique nationale. La Bourse de Wall Street prévoit de lancer une bourse d’échange de crypto-monnaies et de NFT (droits de propriété)….

Et vous qu’en pensez-vous ? Avez vous envie d’en savoir plus sur ces fameux crypto actifs ? Avez vous déjà investi dans des crypto monnaies ? Pensez vous que la blockchain va révolutionner vos futures modalités d’échange ? 

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager !🙂

One response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *