L’entrepreneuriat après avoir été infirmière : Reconversion de Valérie LACROIX

Dans quel métier se reconvertir et comment s’y prendre pour adopter les clés de l’entrepreneuriat après avoir été infirmière ? C’est à cette question que répond Valérie Lacroix, une ex-infirmière passionnée devenue entrepreneure dans le bien-être. 

Elle nous partage en tout sincérité, ses peurs, ses blocages mais également les facteurs de réussite de celles qui osent se lancer et transformer leur carrière professionnelle pour passer du soin à l’entreprenariat et au mieux-être !

Valérie Lacroix est une experte de la question car elle en accompagne d’autres dans leur parcours …

Alors, si vous faites partie de celles qui ont perdu de leur énergie pendant la crise du COVID 19, découvrez à travers cette interview des pistes pour alimenter vos réflexions, libérer votre rapport à l’argent et vous reconvertir vers l’entrepreneuriat ! Une belle manière de créer de la valeur dans votre carrière et votre vie 🫶

✒️ Et lisez en complément :

valérie lacroix

Valérie Lacroix : D’Infirmière à Coach – Son Inspirante Transition de Carrière vers l’Entrepreneuriat

Ophélie JOUVENON : Valérie, qu’est-ce qui t’a conduit à faire le switch des métiers du soin et de celui d’infirmière aux métiers du bien-être et de l’entrepreneuriat ?

Valérie Lacroix : Alors, ce qui m’a motivée à effectuer ce changement, c’est principalement la fatigue….

J’ai exercé en tant qu’infirmière pendant trente ans, donc à un moment donné, l’épuisement s’est fait ressentir. Cependant, je n’ai pas changé ma mission fondamentale.

Aujourd’hui, je prends toujours soin des personnes, mais d’une manière différente grâce au coaching. J’ai réalisé que lors de mes soins, je fournissais déjà beaucoup d’accompagnement de type coaching. C’est pourquoi j’ai décidé de me former dans ce domaine et j’ai ressenti le désir d’y consacrer plus de temps, de le faire de manière plus personnalisée, tout en continuant à prendre soin des personnes, mais d’une manière différente et plus adaptée !

Réalignement et Transition : Valérie Lacroix Explique Comment Passer des Soins au Bien-Être

Ophélie Jouvenon : Donc finalement, préserver ses valeurs, avoir une meilleure qualité de vie et de travail, et te réaligner avec celle que tu es réellement.

Valérie Lacroix : Absolument ! Et dans le domaine des soins, après cette période compliquée avec le Covid, j’ai été amenée à travailler à l’encontre de mes valeurs et de mon éthique….

Donc effectivement, j’ai voulu me réaligner et proposer mon énergie et mon travail de façon différente.

La Transition Après le Covid-19 : Témoignages d’Infirmières ayant choisi l’Entrepreneuriat

Ophélie Jouvenon : Alors, c’est quelque chose que j’observe beaucoup ! Quand j’interviens auprès d’associations de femmes entrepreneures et de créatrices d’entreprises, je constate qu’il y a énormément de femmes qui viennent des métiers du soin, notamment des infirmières, et qui ont fait cette transition après la période du Covid. Est-ce que c’est quelque chose que tu observes également, cette transition du métier d’infirmière vers entrepreneuriat ?

Valérie Lacroix : C’est effectivement quelque chose que j’observe également. Tout le monde n’est pas allé jusqu’au bout, mais il y a quand même des phases d’épuisement, de questionnement, qui nous poussent à nous remettre en question et à mettre à profit toutes ces belles valeurs et ce professionnalisme que l’on a acquis. Et on ressent le désir de les exploiter différemment !

✒️ Et lisez en complément : 

Les Peurs Financières dans la Transition des Soins à l’Entrepreneuriat : Le Témoignage de Valérie Lacroix

Ophélie Jouvenon : Quand on décide de passer des métiers du soin aux métiers de l’entrepreneuriat, on rencontre souvent des difficultés liées à la peur de manquer, la peur de ne pas trouver de clients et la peur des réalités économiques de l’entrepreneuriat. 

Peux-tu nous expliquer comment tu as vécu cette question et ta relation avec l’argent dans ton parcours ?

Valérie Lacroix : Alors effectivement, les peurs liées à l’argent sont une part importante de ce changement. J’étais déjà infirmière libérale, donc j’avais déjà une certaine âme entrepreneuriale. Cependant, en changeant d’activité, je n’ai pas eu droit à une rupture conventionnelle. Et je n’ai pas bénéficié du chômage, ni d’aides à la création d’entreprise.

Il est vrai que cette question m’a longuement tourmentée, et cela m’a pris cinq ans avant de réussir à changer d’activité. Je me suis demandée si je trouverais des clients, comment je pourrais en vivre. Et passer d’une situation financière à une autre a été un grand défi et une source de grande peur, en effet !

✒️ Et lisez en complément :

Passer de la Gratuité au Juste Prix : Le Défi des Infirmières face à l’Entrepreneuriat

Ophélie Jouvenon : Une autre spécificité que j’observe chez des femmes qui ont travaillé dans les métiers du soin, à l’hôpital ou en tant qu’infirmières : c’est la question de la gratuité et du soin. Car devenir entrepreneure, c’est apprendre à se faire payer à sa juste valeur...On sort d’un monde où les prestations étaient gratuites pour les personnes que l’on soignait, avec cette idée d’aider tout le monde, ce qui était souvent inhérent à notre métier précédent. 

Comment as-tu vécu ce changement et ces questions intérieures ?

Valérie Lacroix : Alors, cela a été compliqué, car dans le domaine de la santé en France, je n’aime pas utiliser le terme de gratuité, car les prestations étaient prises en charge et remboursées. J’évoluais donc dans un environnement où les patients n’avaient absolument pas l’habitude de payer pour les soins.

Non seulement ils ne payaient pas, mais ils n’avaient même pas connaissance du coût ni de la valeur des services. Par la suite, proposer un tarif, demander à être rémunérée, c’est quelque chose que j’ai dû apprendre. Et le tout en différenciant le prix de la valeur de ce que j’apportais .

C’est une démarche totalement nouvelle ! Et c’est pourquoi il était nécessaire de s’orienter vers un nouvel environnement…

✒️ Et lisez également : Sortir de la peur de vendre et réussir

Cibler sa Clientèle : La Clé pour une Rémunération Juste dans l’Entrepreneuriat du Bien-Être

Ophélie Jouvenon : Donc, cibler sa clientèle. Et mettre en place des offres qui te permettent d’être rémunéré à ta juste valeur et qui créent de la valeur chez ta clientèle. Ne pas chercher à aider tout le monde, mais à aider des personnes qui ont décidé d’investir sur elles et de se transformer.

Valérie Lacroix : C’est ça, aller vers les personnes qui ont vraiment décidé de faire cette démarche ! Parce que oui, on aimerait bien aider tout le monde … Mais il faut cibler ses clients. De plus,on peut aider les personnes de différentes façons : Il y a des organismes de financement, des fonds de formation. Et il y a la possibilité de passer son accompagnement en frais professionnels…

De plus, il y a des personnes qui ont décidé d’investir sur elles, leur santé, leur accompagnement. Et effectivement, c’est une nouvelle clientèle pour moi !

✒️ Et lisez également :

Changer ses Croyances sur l’Argent : Comment Valérie Lacroix a Dépassé ses Limites en passant à l’Entrepreneuriat et en quittant son métier d’infirmière

Ophélie Jouvenon : Est-ce que tu avais cette croyance que les gens n’avaient pas d’argent ?

Valérie Lacroix : Absolument ! Alors j’étais persuadée, pas qu’ils n’avaient pas d’argent. Etqu’ils n’avaient peut-être pas les moyens ou qu’ils n’auraient pas envie de mettre de l’argent.

Or, l’argent, on le place là où on peut pour certains, et là où on veut pour d’autres ! C’est donc aussi un choix de dépenser son argent dans l’accompagnement. Et j’ai totalement dépassé cette croyance que les personnes n’ont pas les moyens de se faire accompagner…

L’ Engagement à travers l’Investissement : Comment l’Argent Impacte les Résultats

Ophélie Jouvenon : Et quelque part, les personnes qu’on accompagne et qui ont fait ce choix d’investir de l’argent en elles ont une intention forte. Et souvent on obtient de meilleurs résultats. Est-ce que tu l’as observé ?

Valérie Lacroix : Absolument ! En effet, il y a un véritable engagement. À partir du moment où les personnes ont payé quelque chose, elles s’y tiennent.

Et même s’il y en a qui disent qu’elles veulent en avoir pour leur argent… u-delà de cette notion, il y a le fait que cela engage !

Cela ne les met pas en dette quand on propose quelque chose de gratuit. Et le fait de payer une somme, quelle qu’elle soit, engage les personnes dans le processus de transformation et dans leurs démarches.

La Valeur des Fragilités et de la Résilience : Comment les Expériences Personnelles Enrichissent l’Entrepreneuriat

Ophélie Jouvenon : Quand j’accompagne des femmes qui viennent des métiers du soin, de l’accompagnement ou de l’hôpital, c’est souvent après des difficultés professionnelles qu’elles se tournent vers l’entrepreneuriat. Et elles ont tendance à éviter de partager leur propre parcours de résilience. Or, souvent, ce sont nos fragilités et les solutions que nous avons trouvées face à des problématiques qui constituent la valeur de ce que nous proposons aux autres…

Valérie Lacroix : Absolument ! Moi, je m’appuie aussi sur ce que j’ai pu vivre, notamment mon épuisement et mon ras-le-bol, qui ont fini par affecter ma santé. 

Aujourd’hui, c’est ainsi que j’ai envie de transformer cette expérience pour aider les entrepreneures à écouter leurs premiers signaux physiques, qui sont des signaux de santé. L’objectif est de ne pas mettre en péril tout ce qu’elles auront construit sur le plan professionnel, car il est essentiel de réussir en étant en bonne santé. En effet, nous avons toutes des fragilités, des zones plus sensibles que d’autres. Et c’est cela qui nous construit également !

En effet,  je ne vois absolument pas cela comme un signe de faiblesse, mais comme un signe de force et de courage d’avoir pu écouter ces signaux et les transformer.

La Joie de la Transformation Professionnelle : Témoignage Inspirant de Valérie Lacroix – Les joies de entrepreneuriat après le métier d’infirmière

Ophélie Jouvenon : Aujourd’hui, est-ce que tu t’éclates dans ton nouveau métier ? Et es-tu heureuse d’avoir quitté ton métier infirmière pour l’entrepreneuriat et le bien-être ?

Valérie Lacroix : Ah, comme jamais ! Je suis heureuse de me lever tous les matins. Et chaque soir, je me dis : « Mais quelle joie d’avoir pu changer les choses pour moi au niveau professionnel. »

Et puis, quand je vois la lumière dans les yeux des personnes que j’accompagne, je me dis : « Bon, ben maintenant, j’ai le temps de faire ce que je faisais entre deux portes avant. J’ai le temps de le faire correctement, je suis payée pour le faire. Et les personnes viennent désormais me voir de leur plein gré et s’engagent sur un chemin. »

Alors qu’avant, d’une certaine manière, j’allais chez eux contre leur gré, puisqu’ils n’avaient pas choisi d’être malades.

Conseils Essentiels pour la Préservation de l’Énergie des Entrepreneures

Ophélie Jouvenon : Aujourd’hui, comme tu le disais, tu accompagnes des entrepreneures sur les problématiques liées à leur santé et à la préservation de leur énergie et de leur bien-être physique. Et c’est quelque chose que j’observe chez beaucoup d’entrepreneures. Il y en a beaucoup qui se laissent sombrer dans le burn-out entrepreneurial.

Quels pourraient être tes meilleurs conseils, justement, pour préserver son énergie et ne pas recréer les contraintes du salariat lorsque l’on monte son propre business ? 

Valérie Lacroix : On a tendance à penser qu’en étant entrepreneure ou indépendante, on aura plus de temps et que l’on ne sera pas enfermée par les contraintes du salariat.

Or, c’est précisément sur cette base que j’ai construit mes nouvelles offres, car lorsque j’étais infirmière, j’ai vu trop de personnes tomber malades ou partir trop tôt en raison de leurs conditions de travail et de vie. 

Le premier conseil que je pourrais donner, c’est d’écouter nos premiers signaux ! En effet, que ce soit une insomnie, un petit mal de dos, ou un mal de tête récurrent… Notre corps ne ment pas ! Donc, quand il nous envoie un signal, si notre esprit ne l’entend pas, c’est notre corps qui prendra la parole… Et en fin de compte, qu’en dira notre cœur ? Il est donc essentiel d’être à l’écoute des premiers signaux donnés par notre corps !

Conseils Clés pour une Transition Réussie d’Infirmière à l’Entrepreneuriat

Ophélie Jouvenon : Quels seraient les meilleurs conseils que tu pourrais donner à une femme qui a décidé de sortir du métier d’infirmière et de se reconvertir vers un métier du bien-être ou de l’entrepreneuriat ?

Valérie Lacroix : Alors, le premier conseil serait de se faire accompagner dans ce nouveau projet professionnel. Il se construit progressivement…. Et cela prend du temps, donc il faut de la patience ! En effet, ce n’est pas quelque chose qui se réalise du jour au lendemain. Donc, il est essentiel d’être bien accompagnée pour élaborer son nouveau projet, que ce soit par le biais d’un bilan de compétences, d’un coaching, ou de la méthode qui convient le mieux à la personne. 

La patience est clé, ainsi que l’apprentissage des nouvelles compétences, telles que le marketing et la communication. En effet, ce sont des domaines que l’on ne maîtrise pas nécessairement lorsque l’on vient des métiers de la santé…

L’Importance de l’Entourage et du Réseau dans la Réussite Entrepreneuriale

Ophélie Jouvenon : Alors, investir sur soi, se faire accompagner, apprendre continuellement, persévérer … Et la question des personnes qui nous entourent, du réseau et de l’entourage professionnel, est-ce que c’est quelque chose d’important pour toi également ?

Valérie Lacroix : En effet, c’est un facteur très important de réussite ! Se mettre dans l’énergie de la réussite … Et pour y parvenir, notre environnement est crucial. L’environnement ne se limite pas seulement à la géographie, il englobe également les personnes qui nous entourent. Donc, effectivement, le fait d’avoir été très soutenu par ma famille était important pour moi.

Par exemple, quand j’ai contacté mon comptable à l’époque pour lui dire que je changeais d’activité, il m’a dit : « Ah oui, je connais quelqu’un qui a voulu faire ça. Oh, ça n’a pas marché ! » J’ai simplement décidé de changer de comptable, car je m’étais mise dans une énergie de réussite. 

Et de nombreuses personnes m’ont découragée en me disant : « Qu’est-ce que tu fais ? Tu avais un si beau métier. » Je n’ai pas laissé ces opinions négatives m’atteindre et m’en suis éloignée car être soutenue et comprise dans son projet est essentiel lorsque l’on se lance en entrepreneuriat ! 🫶

Sauter dans l’Entrepreneuriat et se reconvertir après avoir été infirmière : Croyez en Vous et Prenez le Temps !

En effet, le chemin de l’entrepreneuriat est parsemé de défis, mais il offre également d’incroyables opportunités de croissance personnelle et professionnelle !

Alors, pour celles qui envisagent de faire le grand saut :

  • prenez le temps de vous préparer,
  • faites-vous accompagner par des mentors ou des coachs,
  • et surtout, croyez en vous au plus profond de votre être…

En effet, la confiance en soi est un élément essentiel pour réussir dans l’entrepreneuriat, et elle peut vous guider sur ce beau chemin vers la réalisation de vos rêves. ✨

👉 Pour contacter Valérie LACROIX  – Et si on Parlait de vous – 06.07.10.15.64

Et faites suivre à une amie qui serait en souffrance dans un métier du soin qui souhaiterait entreprendre une autre carrière et se reconvertir dans l’entreprenariat et le mieux être