premier investissement

Comment s’est passé mon premier investissement et quel était il ? C’est une question que les personnes qui se lancent me posent souvent… Aujourd’hui, je vous partage cette expérience sans tabous et dans le cadre d’un carnaval d’articles proposés par le blog Épargne Maîtrisée sur le thème « Comment avez-vous vécu votre premier investissement. Et, je vous invite à découvrir mes 2 articles préférés sur ce blog qui sont:

Quelle est la valeur de votre temps de travail

Les 4 grandes raisons d’investir votre argent

Ma première expérience d’investisseuse

J’avais 27 ans. Je travaillais depuis 5 ans et je vivais auparavant en colocation. Cette frugalité m’a donc permis, malgré un départ à zéro, de réunir la somme nécessaire pour avoir des apports qui couvrent le montant des frais de notaire sur un projet immobilier.

A l’époque, comme tout le monde faisait cela autour de moi, j’ai entrepris d’investir dans ma résidence principale avec mon compagnon : un corps de ferme en Ardèche avec presque tout à refaire !

Comme 64 % des français en 2020, j’ai fait le nécessaire pour devenir propriétaire de ma résidence principale.

1er enseignement: Se méfier du syndrome de “la petite maison dans la prairie”…

Oh qu’elle fait rêver la maison à potentiel à rénover !! Les pieds dans les vignes, les yeux dans le ciel … Mais la réalité est parfois différente quand on s’engage pour 8 années de travaux… 

A la clé le développement de compétences insoupçonnées … la maîtrise de l’art du placo, de la plomberie et de l’électricité …. la découverte des joies des transferts de vapeur dans les murs en pierre sèche … Bref d’executive woman, je me suis transformée en artisan du bâtiment spécialiste de la rénovation ! 

C’est certes très enrichissant mais épuisant au bout de quelques années …. 

Et si c’était à refaire ? Je délègue l’ensemble des travaux et les intègre dans le plan de financement de démarrage de mon projet !

2nd enseignement: investir dans sa résidence principale c’est beaucoup d’émotionnel et peu de rationnel …

Les investisseurs chevronnés l’expliquent clairement: acheter sa résidence principale c’est une réserve de valeur, de l’épargne forcée, une manière de capitaliser mais rarement le meilleur investissement si votre objectif est d’être libre financièrement. 

Pourquoi ?

Car on choisit naturellement sa résidence principale pour des critères émotionnels liés à l’envie d’y vivre et pas à une grille d’analyse d’investisseur… De plus, acheter sa résidence principale ne permet pas de dégager des ressources mensuelles destinées à être plus libre financièrement. Au contraire ! L’endettement auquel on souscrit a plutôt tendance à nous freiner dans nos aspirations à la liberté….

La résidence principale devient un bon investissement le jour où on la revend plus cher que ce qu’elle ne nous a coûté ou quand on a fini de la rembourser… Et c’est ce que j’ai fait 8 ans plus tard !

3ème enseignement : Devenir un as de la négociation bancaire grâce à son premier investissement

Emprunter sans CDI, en n’étant pas mariée et en étant une femme relevait il y a 15 ans d’un grand défi lancé au monde du patriarcat ! Je me rappelle avec humour et affection d’un chargé de clientèle qui m’avait accueilli et invité à revenir le voir le jour où je serais mariée et aurais un CDI … Non seulement ceci ne m’a pas découragée… mais ça m’a incitée à prendre RDV dans pas moins de 5 banques et leur demander leurs meilleures propositions ! Puis, faire jouer la concurrence pour revoir 4 fois leurs offres et obtenir des conditions incroyables. Donc merci à ce monsieur ! 

En conclusion: si vous obtenez une première réponse négative, faites en un moteur et ne vous découragez pas !

Et pour finir sur cette histoire, sachez que je ne me suis pas arrêtée là car grâce à ce monsieur, j’ai développé dans le cadre de mes activités professionnelles, des partenariats pour aider les femmes à accéder à l’emprunt lorsqu’elles développent des projets ! Il a donc suscité chez moi une vocation et servi la cause de beaucoup d’entrepreneures !

4ème enseignement: Apprendre de son premier investissement et progresser !

Comme je vous l’expliquais, au bout de 8 ans, j’ai revendu ce premier investissement et ceci m’a permis d’investir …. dans le meilleur des investissements ! 

J’ai en effet investi sur moi-même et mis en place une stratégie diversifiée ayant pour objectif de servir mon projet de vie … Et je me suis mise en ordre de marche vers ma liberté financière. Car cette expérience m’a permis de mieux me connaitre et comprendre que ma liberté passait avant tout le reste.

En conclusion: Quoi qu’on fasse, on n’échoue jamais …. on apprend ! Et c’est dans l’action qu’on se découvre. Alors lancez-vous !

Et vous, où en êtes vous de ces réflexions ?

Avez-vous commencé à analyser les différentes possibilités d’investissements ? Comment imaginez-vous votre vie dans 5 ans, 10 ans ?

Au plaisir de découvrir vos beaux projets et vos folles aspirations !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager !🙂

8 Responses

  1. Wow, super retour d’expérience !
    En effet, j’ai aussi beaucoup d’amis qui se sont mis aux travaux eux même de leur résidence principale. Leur détermination est incroyable, mais cela demande beaucoup d’énergie…
    Pour notre résidence principale, nous avons décidé de votre comme des rois dans une petite maison plutôt que comme des pauvres dans un palace! Ajd je me félicite d’avoir eu cette démarche parce que ça me permet d’investir plus dans des actifs et d’ainsi être plus libre 😀
    Ma vie dans 10ans : mini retraite tous les ans, je ne suis plus les fameuses 35 heures mais travaille à mon rythme et je passe du temps à lire et avec ma famille 😁

  2. Merci pour ce témoignage 🙏🏾 Le truc c’est que je déteste emprunter 🫣🥵 J’ai emprunté une seule fois dans ma vie à la Banque pour acheter une maison avec un ancien conjoint et je n’ai toujours pas récupéré mon argent. Bon je m’égare un peu mais c’est un vrai sujet 👍🏾🙋🏽‍♀️

  3. Bonjour Ophélie, merci pour ce retour d’expérience. Notre premier investissement est notre résidence principale. Avec deux salaires aux ras des pâquerettes, nous avons donc acheté une maison à « rafraichir ». Nous avons mis deux ans à faire les travaux et à la fin nous n’en pouvions plus! Si c’était à refaire, je ne changerais rien car cela a été formateur et que grâce à ca nous avons pu acheter proche de Bordeaux alors que les prix ont presque doublés en 10 ans mais il faut clairement être jeune. La prochaine, nous ferons faire les travaux 🙂 . Bonne continuation

  4. Bravo pour ce retour d’expérience. Je suis d’accord avec tout s’est point, et pour moi ton quatrième enseignement est le plus important. L’apprentissage par l’expérience. On a beau discuter et parler, c’est l’action qui fait la différence. Bravo pour tes débuts en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.