aides création d'entreprise

Les aides pour la création d’entreprise sont une merveilleuse bouffée d’oxygène au démarrage d’un projet. Les mobiliser à bon escient à la suite de votre phase de test vous permettra de financer correctement le démarrage de votre activité. Vous en serez sécurisé.e et la trésorerie de votre entreprise vous en remerciera ! 😉

Alors, si vous n’avez pas l’argent nécessaire pour monter le projet de vos rêves, ne l’abandonnez pas pour autant ! Et allez le chercher auprès de structures spécialisées. En effet, il existe désormais de nombreuses aides pour vous aider à démarrer bien conseillé.e et financé.e !

Trouver de l’argent c’est le soucis numéro 1 des entrepreneur.es au démarrage…. En effet, je suis particulièrement bien placée pour le savoir car pendant la première partie de ma carrière, j’ai piloté des structures d’appui à l’entrepreneuriat. Et je solutionnais quotidiennement les problématiques financières des d’entrepreneur.es. Alors entourez-vous et osez aller parler d’argent avec d’autres !

Et sans plus attendre, démystifions ces aides à la création d’entreprise !

A lire également:

1 – L’exonération de cotisations sociales: l’Aide à la Création ou Reprise d’une Entreprise – ACRE

L’ACRE est une exonération de charges sociales qui bénéficie à l’entreprise créée pour une durée de 12 mois. Pour faire simple, vous ne payez pas les cotisations dues au titre de l’assurance maladie, maternité, invalidité, décès, prestations familiales, retraite de base pendant votre année de démarrage… seules la CSG et la CRDS restent dues.

Tous les créateurs/repreneurs d’entreprises y ont le droit automatiquement. Seuls les micro entrepreneurs doivent encore déposer une demande au moment de leur immatriculation à l’URSSAF ou dans les jours qui suivent.

2 – Les aides de Pôle Emploi aux demandeurs d’emploi créateurs/repreneurs d’entreprise

Vous êtes demandeur d’emploi indemnisé au moment de la création de votre activité, Pôle Emploi peut vous soutenir de 2 manières dans votre projet. A vous de faire le choix le plus judicieux pour vous et d’en informer votre conseiller !

  • Le versement de vos droits sous la forme d’un capital : l’ARCE – Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise

L’ARCE est un versement d’argent, directement au créateur d’entreprise indemnisé par Pôle Emploi. Ce versement se fait en deux fois (un premier versement à la création/reprise, un second versement 6 mois plus tard). Au total, il représente un montant de 45 % des droits restants à l’assurance chômage au moment de la création d’entreprise.

Pourquoi choisir cette option ? 

Cette option est indiquée si vous devez renforcer vos apports au démarrage vis-à-vis d’établissements bancaires. Par contre, ceci sous-entend que vous soyez en capacité de vivre sans complément de revenu mensuel pendant les mois de démarrage…

  • Le maintien de l’allocation mensuelle : l’ARE – Allocation chômage d’aide au Retour à l’Emploi

Demander le maintien de l’ARE consiste simplement à continuer à toucher vos indemnités chômage pendant le démarrage de votre activité et ceci jusqu’à ce qu’elle dégage une rentabilité suffisante pour vous rémunérer.

Pourquoi choisir cette option ?

Cette option vous sécurise au démarrage. En effet, vous déclarez vos rémunérations mensuelles à Pôle Emploi qui complète pendant les mois de démarrage où la rentabilité de votre activité sera faible. Ainsi, vous sécurisez votre situation et prenez le temps nécessaire pour affiner votre offre et la promouvoir.

aide

3 – Les prêts d’honneur et garanties pour boucler votre plan de financement de démarrage

Vous avez besoin d’argent pour financer votre projet ? Certes, il vous faudra convaincre les banques et ceci sera plus facile si vous bénéficiez de soutiens ! Pour ce faire, des prêts d’honneur et garanties ont été créés et sont mobilisables pour boucler votre plan de financement de démarrage.

  • Mobiliser un prêt d’honneur

Un prêt d’honneur est une avance remboursable qui vous est faite personnellement. Une association vous prête une somme que vous vous engagez sur l’honneur à rembourser. Cette aide vise à renforcer vos fonds propres. De plus, elle crédibilise votre projet vis à vis des établissements bancaires et finance votre trésorerie de démarrage.

L’octroi du prêt d’honneur n’est pas automatique. Il repose sur l’expertise de votre projet par un réseau d’acteurs économiques compétents qui vous apporte un œil extérieur et vous ouvre son réseau professionnel. 

Les réseaux Initiative France (projets de taille moyenne) et Réseau Entreprendre (projets à potentiel de développement) maillent le territoire français. Ils proposent ces solutions aux entrepreneurs lors de leurs phases de démarrage.

  • Garantir votre emprunt bancaire

Obtenir une garantie à hauteur de 65% des montants que vous souhaitez emprunter a de grandes chances de faire basculer la décision du banquier du côté positif de la balance. Trop nombreux sont ceux qui ignorent que ceci fait partie intégrante des critères d’attribution bancaires. Alors pourquoi se couper de cette aide précieuse ?

Tout comme pour les prêts d’honneur, le territoire français est couvert par des associations membres du réseau France active. Elles vous conseillent et étudient votre demande afin de crédibiliser votre projet auprès des banques.

Le principe est simple: ces associations se portent garantes d’une partie de votre emprunt. Le risque encouru par la banque est donc moindre ; Et votre chance de voir sa décision devenir positive s’accroît !

4 – Les aides spécifiques pour la création d’entreprise

Au delà des aides « classiques » pour la création d’entreprise, il existe des aides locales liées à la stratégie du territoire sur lequel vous entreprenez ou des aides liées à votre situation spécifique.

  • L’ aide forfaitaire de 6000 € aux personnes en situation de handicap à demander auprès de l’AGEFIPH
  • Les aides locales mises en oeuvre par votre Région et/ou la collectivité locale dont vous dépendez.

5 – Faites financer votre projet par d’autres

Et pourquoi ne pas porter votre projet et vos besoins de financement à connaissance des autres ?

En faisant ceci, vous pourrez faire connaitre votre projet, avoir un retour sur votre offre et récupérer du financement !

Les formules sont nombreuses:

  • la plus connue est le financement participatif ou crowdfunding. Le principe est simple : vous présentez votre projet via un intermédiaire à des individus pour leur demander de vous prêter ou donner de l’argent …. Et l’intermédiaire prend un pourcentage sur le montant levé. C’est un arrangement gagnant-gagnant ! En effet, les épargnants donnent du sens à leur épargne… Vous levez des fonds. Et la plateforme de financement participatif est rémunérée pour son travail de mise en relation.
  • le capital-risque : vous ouvrez votre capital à d’autres investisseurs pour obtenir du financement et crédibiliser votre projet ! Et il existe des fonds de capital risque spécifiques pour les femmes qui ne représentent que 15 % des levées de fonds ….

6 – Mes conseils pour mobiliser les aides à la création d’entreprise

  • Croyez en vous et ne minimisez pas vos besoins !
  • Enchantez votre auditoire et débordez de passion ! En effet, si vous souhaitez que des personnes vous financent, il faut qu’ils vous sentent habité.e par votre projet !
  • Faites des tests, expérimentez votre marché avant de lever des fonds … Au plus, vous maîtriserez le sujet, au plus vous mettrez les financeurs dans votre poche !
  • Elaborez vous même votre prévisionnel ! Rien de pire que de répondre à quelqu’un qui vous pose des questions financières que c’est le comptable qui a jonglé avec les chiffres…Vraiment, ça plombe l’ambiance et votre crédibilité…. Et pour prouver que vous allez gagner de l’argent, mieux vaut montrer que vous vous intéressez à la gestion de votre business …😉

Comme vous venez de le découvrir, il existe toute une batterie d’interlocuteurs et d’aides à la création d’entreprise pour vous épauler. Alors, n’hésitez pas à multiplier les contacts pour sécuriser votre démarrage. Et voyez cette phase comme l’opportunité de renforcer votre réseau professionnel, de vous faire connaitre et de faire évoluer votre projet 😉!

Alors, plus d’excuses pour vous lancer ! Mais alors, quel est donc le projet que vous allez concrétiser et qui va vous amener à votre liberté financière ?

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager !🙂

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *