relation à l'argent

Relation à l’argent: 7 exercices libérateurs

Libérer sa relation à l’argent est un enjeu de taille lorsque l’on souhaite se reconvertir ou encore devenir entrepreneure …  Après avoir accompagné plus de 5000 entrepreneur.es dans ma carrière,  j’ai habitude de dire que le meilleur service que l’on puisse se rendre avant d’entreprendre est de faire une bonne frico-thérapie….

Certes, c’est un peu provocateur… Mais je peux vous assurer que je le pense profondément … Et c’est une maxime que je me suis appliquée pour m’autoriser à avancer vers la vie que je souhaitais avoir !!

Et d’ailleurs, face à cette remarque, je vois parfois mes interlocuteurs amusés et intéressés ….  Mais dans la majorité des cas,  je les vois grimacer et être extrêmement gênés…  Mais pourquoi ? 

En effet, outre atlantique, il est d’usage de parler d’argent très ouvertement… Mais en France, nous sommes largement dominés par une culture marquée par le tabou et une forme de honte et de culpabilité sur ce sujet … Et c’est encore plus marqué quand c’est une femme qui parle d’argent car la société nous a assigné des rôles « très genrés » sur le sujet !

Aussi, pour vous aider dans votre quête libératrice, je vous propose quelques exercices pour libérer votre relation l’argent et être serein.e avec le sujet ! 😉

En effet, si vous avez comme objectif la liberté financière, le préalable est de libérer votre relation à l’argent

Voyez ceci comme des exercices de vacances ! Rappelez-vous quand vous étiez enfant et que vous partiez avec votre cahier passeport et votre liste d’exercices à réaliser 😁 ! Et en complément de cet article, je vous conseille la lecture du merveilleux livre de Christian JUNOD, Ce que l’argent dit de nous, dont sont largement inspirés ces exercices ! En effet, j’adore cet auteur dont les propos sont empreints de bienveillance et d’amour ! A lire sans modération ….

Remontez aux origines de ce tabou sociétal bien français pour libérer votre relation à l’argent

Il y a des cocoricos qu’on se serait bien passé de pousser…. Janine Mossuz-Lavau,  sociologue et auteure de « l’argent et nous” explique ce tabou sociétal par un triple héritage :

  • le premier est issu de la religion catholique où l’avidité est l’un des sept péchés capitaux…  En effet, Jésus dans la Bible nous indique : « il sera plus facile à un chameau d’entrer par le chas de l’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu » … Or, bien que la France soit un pays laïque, notre culture est largement teintée par la catholicisme.
  • le deuxième vient du marxisme et repose sur l’idée que le profit résulte de l’exploitation des prolétaires.  Dès lors, se mettre à son compte nous renvoie à l’idée d’être affairiste profiteur voir oppresseur… Dur dur de s’autoriser dans ces conditions à monter son business !
  • Enfin, la France est marquée par une forte culture paysanne et une tradition agricole. Or, il y a quelques générations, les paysans avaient coutume de stocker l’argent liquide à la maison… Et ceci explique qu’il ne fallait pas en parler pour ne pas susciter les envies, vols et convoitises. 

Ces trois traditions culturelles suffisent à expliquer une grande partie de ce tabou sociétal encore très ancré en France.

On peut souligner que la vision de l’argent est totalement différente outre-Atlantique où la réussite d’une personne est source d’inspiration pour les moins fortunés. Les sociologues expliquent cette différence par les racines protestantes qui véhiculent l’idée que réussir dans les affaires est signe d’une bénédiction divine et non d’un péché… Et où l’on parle d’argent dans le cursus scolaire…. L’argent est donc un sujet d’étude à part entière et non un sujet honteux ou tabou !

Et si vous vous autorisiez à libérer votre relation à l’argent et à réconcilier le matériel et le spirituel? Car la spiritualité et l’argent ne s’excluent pas nécessairement… C’est Eckhart Tolle dans son livre “le pouvoir du moment présent” qui nous l’explique …. Ainsi, “Si la richesse devient le but principal alors ils s’excluent l’un l’autre. Alors que si vous avez une activité qui vous rapporte de la joie et qui apporte une contribution positive aux autres et au monde, il est possible qu’une certaine richesse matérielle vienne à vous !” Voilà une belle maxime 😉

Alors, pourquoi ne pas réaliser votre test IKIGAI pour identifier votre mission de vie ? Vous pourrez ainsi monter votre business à partir de votre zone de génie et marcher vers votre liberté financière en contribuant à un monde meilleur !

aide sortir de l'endettement

Exercice 1 : Remontez à la source de vos héritages en matière de relation à l’argent et à la réussite 

Vous pensez être libre, mais l’êtes vous réellement ? Avez-vous déjà réfléchi à ce que vos parents et vos grands-parents vous avaient livré en termes de ressentis, d’émotions et de rapport à l’argent et la réussite ?

Si vous avez atteint tous vos objectifs : pas de problème ! Mais si tel n’est pas le cas, il est fort probable que vous portiez sur vos épaules le poids d’un certain nombre d’héritages familiaux … Ceci fait partie des éléments inconscients qui nous empêchent parfois d’atteindre notre liberté financière. Rappelez-vous que nous sommes pilotés par notre inconscient à 90 % !

Ceci est particulièrement marqué dans les familles où des tabous, hontes et culpabilités ont été bien cachés dans les placards et sous les paillassons ….

Pour vous en libérer, je vous conseille de commencer à réaliser votre arbre généalogique et de noter les répétitions, les éléments douloureux, les tabous cachés…

De plus, menez l’enquête sur ce que la psychogénéalogie appelle “votre projet source” … c’est-à-dire les circonstances de votre venue au monde et la première année de votre vie !

Vous y trouverez des détails troublants qui entraînent certainement dans votre vie des répétitions non voulues.

✒️ Et pour réaliser ce travail, lisez l’article: psychogénéalogie, relation à l’argent et réussite

Exercice 2 : Analysez votre propre histoire avec l’argent 

Livrez-vous à une introspection et notez:

  • Quels sont les souvenirs intéressants et marquants que vous avez sur ce sujet quand vous étiez enfant ?
  • Parlait-on d’argent dans votre famille et en quels termes ? Notez les expressions qui vous viennent….
  • Receviez-vous de l’argent de poche ? Et vous a-t-on appris à gérer cet argent ? Que vous a -t -on raconté à ce moment sur “les bons principes de gestion de l’argent » ?
  • Comment vous a t -on présenté le travail et l’argent ? De plus, l’argent a-t-il influencé votre choix professionnel ?
  • Etes-vous à l’aise quand il s’agit de parler d’argent et de négocier ? En parlez-vous librement dans le cadre de vos relations amoureuses ?

Désormais, vous avez sous les yeux la matière qui constitue votre rapport à l’argent. Elle explique vos comportements et l’atteinte ou non de vos objectifs !

Exercice 3 : Brisez progressivement le tabou et amusez-vous à parler d’argent positivement

Tant qu’on n’arrive pas à en parler, on reste au point mort sur ce sujet…. Et si vous commenciez à vous entraîner à parler librement d’argent ? Avec votre famille, vos amis ou de parfait.es étrangers … Que se passerait-il ? 

Vous avez certainement vu de nombreux micro trottoirs sur le sujet et c’est amusant de voir à quel point parler librement de ses ressources en France est vécu comme une forme d’agression ou de transgression.

Désormais soyez sincère et notez toutes les idées qui vous viennent et qui vous empêchent d’en parler :

  • j’ai peur d’être jugé
  • j’ai peur d’être jalousé
  • j’ai peur qu’on se moque de moi
  • j’ai peur qu’on me vole ou m’escroque
  • j’ai honte

Posez-vous désormais la question suivante: Etes vous sûr.e à 100 % que cela va se passer comme cela ? Ou alors, la peur que vous nourrissez ne serait-elle pas plutôt due à une croyance liée à ce que vos parents, votre entourage, la religion ou la société véhiculent ?

Désormais identifiez dans votre entourage des personnes qui perçoivent l’argent comme quelque chose de positif, la gère et en parle librement ! Vous tenez vos copains ou copines de fric ! Alors, improvisez des apéros fric, des randos cryptos, des soirées happiness business… Soyez imaginatif.ve ! Et commencez à libérer votre parole car c’est en parlant que l’on devient libre … Et en prenant conscience des choses qu’on les transcende !

De plus, si vous souhaitez améliorer votre situation financière, entourez-vous de personnes qui ont ce même objectif et qui ont réussi dans ce domaine…. Ainsi, vous baignerez dans un univers où la parole et les solutions sur le sujet circulent ! Vous n’en connaissez pas ? Grâce à la magie du web, rejoignez un réseau, un programme mentoré sur le sujet 😉

✒️ A lire en complément :

Exercice 4 : Prenez conscience de votre MONEY Attitude pour la muscler 

Christian JUNOD dans son ouvrage de référence « Ce que l’argent dit de nous« , identifie 3 money attitudes … Aucune n’est bonne ou mauvaise, mais chacune connaît ses limites ! Et les dépasser vous permettra de vous sentir plus libre.

  • L’écureuil amasse et stresse à l’idée de dépenser … Ce qui est problématique avec ce comportement, c’est que l’écureuil amasse pour être libre et en sécurité. Or, quel que soit le montant de son compte en banque, il ne s’autorise pas sa liberté et ne se sent pas réellement en sécurité …. J’ai beaucoup observé cette tendance chez des personnes ayant travaillé dans la fonction publique qui ne s’autorisent pas à changer de job…
  • Le repousseur ou la repousseuse caractérise celui ou celle qui associe l’argent à tous les maux du monde ! Particulièrement présente chez celles et ceux qui travaillent dans les milieux culturels, elle les pousse à préférer la gratuité, se sous évaluer, repousser la facturation…..
  • Ceux et celles qui pratiquent les montagnes russes ! Ces personnes ont des pensées ambivalentes sur l’argent …Elles aimeraient en gagner mais pas trop quand même ! Car elles ont des croyances limitantes et négatives sur le sujet. Malheureusement cette tendance est assez marquée chez les personnes qui ont été salariées pendant longtemps et se lancent dans l’entreprenariat…

Vous n’arrivez pas à déterminer votre Money attitude ? Demandez à votre compte en banque… Il va vous le dire tout de suite !!! 😅

Exercice 5 : Acceptez votre part d’ombre

Christian JUNOD nous invite à accepter nos parts d’ombre … Et si notre salut en matière de relation à l’argent venait du fait d’accepter que nous soyons les deux faces d’une même pièce ? 

En effet, une personne rejettera la radinerie car elle aura peur qu’on pense cela d’elle … Et en faisant cela, elle se rejettera et spoliera elle-même en donnant sans compter et sans réclamer son dû … Se montrant ainsi radine avec elle-même. Ne pas accepter ses parts d’ombre, c’est entrer en conflit avec soi-même !

Notez donc tous les qualificatifs que vous détestez sur l’argent et ce que vous n’aimeriez pas qu’on dise de vous…. Entraînez-vous désormais à dire à haute voix que vous êtes cette part d’ombre et que c’est OK pour vous jusqu’à le ressentir et l’associer à une émotion positive. 

Accepter ses ombres est le meilleur moyen de se foutre la paix et de se libérer du poids du regard des autres ! Et en matière d’argent, les jugements et les contraintes sociales sont particulièrement marqués. Alors réconciliez-vous avec votre côté pile pour ne pas perdre la face ! 

Tout comme nous possédons toutes et tous du féminin et du masculin en nous, accepter nos deux visages nous permet d’avancer librement ! Et entraînez-vous à ressentir une paix intérieure en disant à haute voix que vous:

  • êtes secure avec et sans argent,
  • êtes radine et généreuse et que c’est OK pour vous, etc….

Je vous assure que cet exercice n’est pas évident car des émotions fortes risquent de vous traverser ! Personnellement, les premières fois que je me suis entraînée à être secure avec et sans argent, je n’ai pas été traversée par des émotions très positives … Mais c’est en travaillant cela que j’ai pu m’autoriser à augmenter mon niveau de risque …. Et de succès par effet ricochet !

Exercice 6 : Distinguez dépenses et investissements pour libérer votre relation à l’argent

Désormais, levons le voile sur une grande confusion ! Un investissement est une dépense qui permet d’aller plus loin, plus vite et d’accroître sa richesse … Alors qu’une simple dépense couvre un besoin ou une envie mais ne produira pas d’effet exponentiel dans le temps ! Et s’autoriser à investir sur soi et dans son business est essentiel pour attirer la chance ….

Personnellement, chaque année, je me pose la question suivante: Dans quoi dois-je investir prioritairement pour maximiser mes chances d’avoir la vie dont j’ai envie ? Et souvent, c’est sur le fait d’apprendre de nouvelles choses qui permettent de réaliser mes objectifs….

✒️ A lire également : La loi de Pareto dans ta vie quotidienne

Et lorsqu’on monte son business, il faut s’autoriser à réfléchir aux 20 % de choses qui vont générer 80 % de la valeur de l’entreprise. Sous financer son entreprise et ne pas s’autoriser à investir pour la développer, c’est couper la source de l’énergie de l’entreprise….

Distinguer l’investissement judicieux de la dépense inutile est donc un exercice auquel je vous convie ! Et ceci s’applique dans le quotidien et le business… C’est même un exercice que vous pouvez faire en famille et qui permet aux enfants de prendre conscience de ce qui est réellement important.  Une belle manière de leur apprendre à ne pas sombrer dans les travers de la société de consommation !

✒️ A lire également sur ce sujet :

Exercice 7: Dessinez votre vie de rêve et fixez-vous des objectifs financiers 

Vous avez décidé d’améliorer votre relation à l’argent : Parfait ! Mais pourquoi ? Qu’avez-vous prévu d’accomplir ? Quelle est votre vie idéale ?

Désormais notez ce que vous voulez réaliser dans 3 mois, 6 mois, 1 an, 5 ans, 20 ans. Vos objectifs doivent être SMART:

  • Spécifiques
  • Mesurables
  • Atteignables
  • Réalistes
  • Temporels

Notez en face ce à quoi cela correspond en termes d’objectifs financiers. Puis décomposez la manière d’y arriver ! Généralement, on surestime ce qu’on peut faire en 1 an… Mais on sous-estime les changements que de petites choses peuvent entraîner sur le long terme ! Et sans cap, vous n’aurez aucune motivation ou stratégie pour avancer. Donc laissez-vous aller à rêver et donnez des objectifs à votre cerveau… Nul doute qu’Il va aimer cette vision positive des choses et va vous rendre inarrêtable !

✒️ A lire sur ce sujet :

Et si vous ne l’avez pas encore lu, je vous conseille la lecture du livre “Ce que l’argent dit de nous” de Christian JUNOD  qui est un trésor de réflexions et de bonnes pratiques pour apaiser et libérer sa relation à l’argent !

Alors, allez-vous réaliser vos exercices ? Et faire de ce sujet l’un de vos chantiers prioritaires ? Je vous le conseille car c’est un chantier qui rapporte gros sur le long terme 😉

Et laissez-moi vos réflexions et ressentis sur le sujet dans les commentaires que je vous prépare de beaux articles !